Pour les visiteurs du site :

Attention Électron Libre théâtral ! Vous entrez sur le site d'un auteur qui prône un théâtre différent, loin des vaudevilles et comédies d'antan. Vous êtes prévenus et libres de continuer la visite.

mardi 22 octobre 2013

J'AI TOUJOURS REVE D'ALLER SUR MARS


Cliquez sur l'affiche pour accéder au blog
Pièce en 3 actes (2 HOMMES - 4 FEMMES)

L’histoire : Al Horowitz est agent de maintenance sur la station spatiale Constellation 3 en orbite autour de la lune. Il a été victime d’un accident une semaine auparavant et a perdu la mémoire. Les autres membres d’équipage se comportent bizarrement avec lui tandis que son regard se porte infailliblement vers Mars. Pourquoi ?





Commentaires de l'auteur : 

 L'idée : Tout d'abord l'envie de voir une pièce d'anticipation sur les planches. Je me suis longtemps mis à songer à l'histoire sans jamais la mettre sur papier. Par cette belle année 2011,  je visionne "Moon" de Duncan Jones . Là, stupeur ! Quasiment tous les éléments principaux de ma future pièce se trouvaient dans ce très bon film. Comme quoi, on pense avoir une idée originale et puis...
 

Nouveau départ : Du coup, j'ai du changer des choses, rajouter des personnages et installer en toile de fond la conquête martienne à partir d'un très bon reportage sur un Sciences et Vie Jr. On retrouve évidemment des points communs avec le film "Moon" mais je tiens à le préciser, j'avais songé à certains éléments avant de le voir.


Je l'ai écrite plutôt vite par rapport aux précédentes créations originales. Le fait d'y avoir pensé longtemps avant n'y est sans doute pas pour rien. Étant pris par la mise en scène d'Egouts, galère et Crocodile pour la saison 2012/2013, j'avais juste collecté des informations et pris quelques notes. Chose plus rare, mis à part un passage, je n'ai presque rien retouché au cours des deux réécritures qui ont suivi. J'avais peur de quelques redites qui n'ont finalement pas eu de raison d'être et la pièce est plutôt fluide.

Avec la conquête martienne et le projet fou de rendre la planète rouge habitable, la pièce a un fort sous entendu écologique. Elle est doublée d'une critique sur les grosses compagnies qui font souvent passer leurs intérêts avant leur éthique.

Un autre dossier sur Apogéois1, un projet de ville orbitale dans l'espace m'a aussi servi de base pour élaborer la pièce et ses divers aspects techniques. Cette photo montre à quoi peut bien ressembler Constellation 3, la station où se déroule l'histoire.